fbpx

Et si vous faisiez de votre passion un business ?

votre passion un business
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
Passionné d’artisanat, de photos, de mode ou de langues étrangères… Quand on a un vrai hobby, la question peut un jour se poser de sauter le pas pour en faire un job à part entière. Coach de renommée internationale, Biba Pédron vous livre ses conseils afin de transformer votre passion en un business lucratif.

Avoir une passion est une vraie chance. Certains passent leur vie à voguer d’activité en activité, sans jamais trouver celle qui éveillerait en eux un intérêt inépuisable. Et puis il y a ceux pour qui c’est l’évidence. Ceux qui sont prêts à affronter tous les obstacles pour vivre de leur passion. Car une passion, « c’est quelque chose que l’on est capable de faire 24/24, sans jamais être déçu, sans jamais perdre sa motivation, et sans jamais s’arrêter au premier obstacle », lance Biba Pédron, coach de renommée aux Etats-Unis, qui exerce également en France, et vient de publier Sauter le Pas – Transformez vos passions en Business à Succès (Aska éditions).

La passion pour franchir tous les obstacles

Commencer un business par passion est un vrai atout. « Beaucoup d’entrepreneurs lancent leur entreprise avant tout pour gagner de l’argent, et sont donc beaucoup moins armés que ceux qui débutent par passion. Car la passion va permettre de surmonter les difficultés qui vont s’imposer les premières années », note la coach. Bien sûr, tout le monde n’est pas fait pour être entrepreneur, et certains préfèrent aussi conserver intacte leur passion en ne la mêlant jamais au travail, afin qu’elle demeure un échappatoire.

Fondatrice de la marque de luminaires Magic Circus, inspirée des années 20-30, Marie-Lise Fery s’est lancée dans l’aventure entrepreneuriale avant tout pour assouvir son besoin de créer. Anciennement antiquaire, elle a appris à dessiner sur le tard, « devant des films de cirque russe ». « Lancer ma marque s’est imposé à moi. J’avais besoin de partir de rien pour tout construire. J’ai toujours fait les choses avec passion, et je voulais libérer ma créativité et ne faire que ça », nous raconte-t-elle.

Mini Guide Leader
Biba Pédron
Biba Pédron

Une difficile séparation entre vie privée et professionnelle

Après deux ans de travail, elle présente sa première collection lors du dernier salon Maison et Objet. Le succès est immédiat avec des retours dans la presse et des collaborations avec des architectes de renom, tels que Laura Gonzalez. En cette phase de démarrage, elle ne compte pas ses heures, et travaille même lorsqu’elle est en vacances. Difficile de couper lorsque justement, on est passionné par ce que l’on entreprend ! « J’ai beaucoup de travail, mais l’objectif est plus grand que toutes les embuches. Ce qui me dérangerait, ce serait de décevoir mes clients », affirme-t-elle. Magic Circus est effectivement déjà distribué dans de très belles adresses de déco, à l’image d’Astéri à Paris, ou Poliform à Berlin et New-York.

Lancer sa boîte, c’est donc inexorablement travailler 14 à 16H par jour, et ne pas forcément exécuter que des tâches que l’on aime. « La création ne me prend que 10% de mon temps », explique Marie-Lise qui se définit avant tout comme une intuitive. Pourtant, il lui a aussi fallu faire face à des réalités complexes, comme le choix de la tarification, la certification de ses produits à l’étranger etc. « A un moment, la casquette d’entrepreneur doit prendre le relai, autrement, l’activité reste un hobby et non pas un business », martèle Biba Pédron.

Marie-Lise Fery et ses créations Crédit : Pierrick Verny
Marie-Lise Fery et ses créations Crédit : Pierrick Verny

Ne pas se lancer sans un minimum de préparation

Sans faire une étude de marché poussée, Biba Pédron insiste sur l’importance de réaliser une étude de 2 ou 3 pages au minimum avant de se lancer. Il s’agit d’étudier la demande, la concurrence, les magazines qui traitent du thème, les évènements, la clientèle potentielle etc. « L’une des erreurs courantes est de vouloir démarcher tout le monde », insiste la coach. Biba explique aussi qu’il est possible de créer une page Facebook afin de sonder les personnes susceptibles d’être intéressées par tel produit ou tel service. Une logique que l’on retrouve sur les plateformes de crowfunding, avec de jeunes marques qui proposent de pré-commander leurs produits pour ne pas risquer de produire à perte.

Biba Pédron conseille aussi de parler de votre projet autour de vous. « En France, les gens ont peur de se faire voler leur idée. C’est dommage car en parler permet au contraire de recueillir les avis, de faire évoluer le projet », souligne-t-elle. C’est également à cela que servent les groupes MasterMind qui permettent d’avancer efficacement, surtout lorsque l’on entreprend seul.

Asseoir sa crédibilité

Monter sa boîte, même par passion, requière beaucoup d’investissement. Vous devez être prêt à l’assumer. « Si vous n’investissez pas un minimum dans votre projet, comment voulez-vous que les autres vous suivent ? », martèle la coach. Aussi, ce n’est pas parce que vous démarrez un business par passion que vous devez pratiquer de petits prix ! « Contrairement à ce que l’on croit, plus on vend cher, plus on assoit sa crédibilité », ajoute-t-elle. Avec des tarifs allant de 440 à 6677 euros pour ses pièces les plus imposantes, Marie-Lise Fery a justement choisi de se positionner immédiatement dans le haut-de-gamme, et cela semble lui avoir réussi. La créatrice n’a également pas hésité à s’entourer d’une très bonne équipe avec une attachée de presse, un graphiste et un photographe. Pour Biba Pédron, il est effectivement primordial de ne pas oublier de marketer son produit, même lorsque l’on débute. Tout est dans le détail !

Enfin, gardez bien en tête que vous n’êtes pas obligé de tout plaquer du jour au lendemain, mais pouvez amorcer un changement de vie en parallèle du maintien de votre activité actuelle, à mi-temps par exemple. Mais sachez que « si vous avez envie de le faire, n’attendez pas le BON moment car celui-ci n’arrivera jamais. Lancez-vous ! », conclut Biba Pédron.

@Paojdo

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide