fbpx

10 clés pour bien réussir son divorce ou sa séparation

divorce, coach, relation, séparation, Sandrine Mercy
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
Saviez-vous que le divorce est le deuxième plus grand traumatisme après la perte d’un être cher ? Qu’on ait pris la décision soi-même ou qu’on la subisse, le choc reste le même. Se séparer d’un conjoint ou d’un époux est un bouleversement immense qui retentit dans toutes les sphères : parentale, familiale, sociale et professionnelle. Divorcer implique aussi une remise en question profonde de son identité, et la nécessité de prendre une multitude de décisions alors que c’est parfois (et même souvent) le brouillard total. Première coach certifiée en divorce de France et auteure de « 50 exercices pour surmonter son divorce, sa séparation », Sandrine Mercy nous livre ses précieux conseils pour traverser au mieux cette période.
  1. S’organiser 

Selon notre coach, le premier des conseils est de préparer son divorce, car il constitue une onde de choc terrible. Il peut facilement éloigner un parent de ses enfants, diminuer les performances professionnelles, et plus globalement faire passer un individu à côté d’opportunités de vie. « Un divorce ou une séparation, ça se travaille. Il y a plusieurs étapes à mettre en place pour se protéger. On nous apprend à nous marier, mais pas à nous séparer », analyse Sandrine Mercy.

Concrètement, cela signifie commencer par trouver un avocat avec qui on va collaborer pendant de longs mois, même dans le cas d’un divorce à l’amiable. Il ne faut pas non plus hésiter à se faire accompagner durant cette période, notamment pour gérer l’aspect émotionnel.  « Autrement, il y a de fortes chances pour que vous restiez sous le joug des émotions, et notamment de la colère qui s’auto-nourrit et grandit si on n’y prend pas garde », soutient la coach en divorce.

  1. Etablir un plan de coparentalité

Lors d’une séparation, et plus particulièrement quand il y a des enfants, la communication peut rapidement devenir compliquée. C’est pourquoi, encore une fois, un divorce se prépare en amont et ne s’annonce pas du jour au lendemain aux enfants. Pour établir des bases saines, Sandrine Mercy conseille d’établir un plan de coparentalité.

Mini Guide Leadership

« Ce document permet de ne pas rentrer dans des négociations sans fin ou dans des processus de destruction qui vont parfois jusqu’à l’aliénation parentale », poursuit Sandrine Mercy. Ce plan de coparentalité vise à définir une stratégie d’organisation qui convienne aux deux parents, et qui fait primer l’intérêt de l’enfant. Il permet donc de sortir de l’affect pour entrer dans un registre beaucoup plus factuel. 

  1. Envisager son divorce comme une transition de vie

Pour la coach en divorce, une séparation, ce n’est pas un changement de vie, mais une transition de vie. « C’est-à-dire qu’il va falloir s’adapter à un nouveau statut et comprendre les actions qu’il va falloir mettre en place pour y parvenir. Les anglosaxons parlent de path, de chemin à trouver entre un point A et un point Z que l’on ignore encore, et dont on ne connaît pas non plus les étapes intermédiaires. Divorcer, c’est une vraie évolution interne qui implique de réaliser que le passé appartient au passé », affirme la spécialiste.

Penser à ces éléments permet de repartir sur de bonnes fondations et reprendre le contrôle de sa vie, sans laisser les autres décider pour soi car il est commun d’avoir envie de jeter l’éponge.

     4. Ne pas se relancer trop vite dans une nouvelle relation

Parfois, la vie fait que l’on rencontre rapidement un nouveau partenaire. « Je conseille aussi de ne pas replonger directement dans une autre relation. Il est vraiment important de comprendre pour quelle raison on choisit tel ou tel partenaire. Ne pas faire ce travail c’est s’exposer à ce que vos attentes dans la vie ne soient pas calibrées, avec la possibilité de refaire les mêmes erreurs dans une future relation », affirme la coach en divorce.

    5. Faire attention aux comportements addictifs

Un divorce ou une séparation induisent une décharge émotionnelle intense, et une perte temporaire d’identité. C’est pourquoi c’est un moment favorable au développement de comportements addictifs, qu’il s’agisse de se plonger dans son travail, de consommer des drogues ou de l’alcool, ou même de pratiquer le sport à outrance. « Il faut vraiment prendre garde à tous ces aspects. C’est pourquoi il est si important de réussir son divorce afin de gagner en sérénité dans tous les pans de sa vie », martèle Sandrine Mercy.

  6. Réapparendre à communiquer avec les autres

Pour notre coach, un divorce ou une séparation peut être l’occasion de se repositionner face aux autres en développant une meilleure écoute. Souvent, quand on regarde dans le rétroviseur, on se rend compte qu’on était lancé sur une autoroute entre le boulot, la famille, et les responsabilités sociales et professionnelles. Et qu’on en avait oublié sa relation aux autres.

Souvent, quand on divorce, on pense que l’on ne sera plus jamais cette personne drôle, joyeuse et sociable que l’on était. Mais c’est totalement faux. Si l’on est capable de faire un vrai travail sur soi, on peut en ressortir grandi dans sa relation à soi, et aux autres“, affirme la spécialiste.

   7. S’autoriser à vivre de nouvelles passions

Pour Sandrine Mercy, un divorce, c’est aussi l’opportunité de découvrir de nouvelles passions et de s’autoriser à les vivre. D’après elle, c’est même fondamental en termes d’épanouissement et de créativité, qui plus est lorsque l’on a des responsabilités professionnelles. Il peut s’agir de se mettre à la poterie, de pratiquer un nouveau sport, de faire du bénévolat…

C’est impressionnant comme après un moment passé à pratiquer sa passion, on ressort avec une nouvelle vision. Cela permet de trouver des alternatives que l’on n’aurait pas imaginé. C’est vraiment important de s’offrir ces moments, surtout dans un processus de divorce“, affirme-t-elle.

    8. S’approprier une nouvelle énergie

Pour repartir de plus belle sur le chemin de la vie, il est très important d’apprendre à gérer ses émotions, à mieux se connaître. “On sait qu’un processus émotionnel se met en place en 20 millisecondes, puis déclenche un comportement. Pour identifier ses émotions, on peut donc commencer par identifier les comportements qui les ont déclenchées. C’est une grande source d’apaisement“, explique Sandrine Mercy. 

Pour se retrouver soi, certains passeront par le voyage, d’autres la méditation ou des exercices de gratitude. Pour renouer avec son identité, on peut aussi se donner rendez-vous avec soi-même tous les 15 jours. Chacun trouvera sa méthode.

    9. S’entourer des bonnes personnes

Les neurosciences nous ont démontré que nous étions la somme des 5 personnes que l’on fréquente le plus. Ainsi, dans le cadre d’un divorce, Sandrine Mercy nous invite à construire une équipe gagnante côté pro et perso. Côté pro, il s’agira de trouver le bon avocat, fiscaliste, expert-comptable, coach ou thérapeute. Côté perso, on recherchera une personne avec qui s’autoriser à pleurer, une autre avec qui ressasser son histoire, une autre qui nous donnera des conseils et dont on sera capable d’accepter le point de vue.

Je pense qu’il faut rechercher dans son entourage des personnes qui correspondent à une situation à un instant T. Et il faut aussi penser à retirer les personnes toxiques. En général, on se recentre sur les amitiés essentielles. Je pense qu’il ne faut pas non plus hésiter à dire que l’on va prendre un peu de distance à un moment, car on a besoin de se recentrer sur soi“, poursuit la coach.

    10. Se pardonner

Pour Sandrine Mercy, le pardon est la dernière étape de cette période de transition. “Pour moi, cela signifie que l’on est vraiment remis de son divorce“, affirme-t-elle. Pour notre spécialiste, il ne s’agit pas tant de pardonner l’autre pour le mal qu’il nous a fait, mais plus encore de se pardonner à soi-même. “Je vois beaucoup de personnes qui s’arrêtent trop tôt dans le processus émotionnel, dès lors qu’ils retrouvent un peu d’énergie. Mais je pense qu’il faut aller jusqu’à ce pardon pour enfin clôturer le chapitre et embrasser cette nouvelle identité“, conclut Sandrine Mercy. 

Paulina Jonquères d’Oriola

Le dilemme des femmes alpha, ambitieuses mais seules

Changer de vie en 5 leçons

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore

    Accélérez votre carrière

    Découvrez tout notre contenu

    ACADEMY

    PODCAST

    Audio Programmes

    nouveau

    Le Mini Guide de la communication au Féminin

    Le "Must Have" pour devenir une meilleure LEADER !