fbpx

8 conseils pour dire STOP à la fatigue

fatigue, sommeil, médecin
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
D’après les différents sondages, environ 60% des Français se sentent fatigués. Auteur de « STOP à la fatigue, mieux la comprendre pour mieux vivre au quotidien », le Dr Grégoire Cozon*, spécialiste de la fatigue chronique, nous livre ses conseils pour retrouver de l’énergie.

1. Comprendre que la fatigue est un signal d’alerte

 Le corps est une formidable machine capable de nous donner des signaux d’alerte. La fatigue est l’un d’eux. Elle nous invite à nous reposer sous peine de nous exposer à un malaise ou un accident. « La fatigue nous dit de ne pas aller plus loin afin de nous permettre de récupérer de nos capacités musculaires et intellectuelles », indique le Dr Cozon. Si l’on adopte une bonne hygiène de vie, la fatigue « normale » doit donc naturellement s’estomper au bout de 3 ou 4 jours. A l’inverse, la fatigue « pathologique » ne se réduit pas spontanément et a même tendance à augmenter au fur et à mesure. Dans ce cas, une consultation chez le médecin s’impose.

2. Dormir suffisamment

Ce n’est pas un secret, le sommeil est central pour récupérer nos capacités musculaires et intellectuelles. « Par exemple, l’hormone de croissance est sécrétée durant le sommeil, et elle est nécessaire pour la fabrication de la masse musculaire », illustre le Dr Cozon. Certains auront besoin de seulement 6H de sommeil (4 cycles de 1h30), mais la majorité des adultes dit se sentir reposée après avoir enchaîné 5 à 6 cycles. La sieste flash, comme celle pratiquée par les navigateurs, peut aussi permettre une récupération rapide. Cette sieste ne doit pas dépasser 20 à 25 minutes sous peine d’entamer un cycle de sommeil complet (risque de se sentir vaseux), et surtout de grignoter une partie de la nuit suivante.

Les spécialistes du sommeil recommandent également de se lever à heure fixe, même le weekend. Les grasses matinées contribuent à décaler l’heure du coucher et provoquer des troubles du sommeil.  Attention aussi aux lumières bleues des écrans qui perturbent la sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil. « Il est recommandé de stopper les écrans 1H avant le coucher », conseille le médecin.

Mini Guide Leadership

3. Eviter les sucres rapides

Vous vous en doutez : pour lutter contre la fatigue, il est important d’adopter une alimentation équilibrée, avec un régime de type méditerranéen (beaucoup de légumes, peu de viande rouge et davantage de viande blanche ou poisson).  Le Dr Cozon conseille également de miser sur les sucres lents, surtout pour les sportifs et d’éviter les sucres rapides qui entraînent une production importante d’insuline, avec le risque de s’exposer à un malaise hypoglycémique. A noter aussi que les protéines doivent être consommées prioritairement le midi, car elles stimulent la vigilance. On préférera les sucres lents le soir qui ont plutôt tendance à endormir.

De plus, le sucre nourrit toutes les levures au niveau des muqueuses. A l’extrême, on peut retrouver un taux d’alcoolémie élevé chez des personnes qui ne consomment pas une goutte d’alcool (syndrome d’auto-brasserie).  « Un excès de levure va favoriser une dysbiose, qui est surement à l’origine de pathologies comme la fatigue chronique ou la fibromyalgie », ajoute le Dr Grégoire Cozon.

4. Pratiquer le jeûne intermittent 

Autre conseil alimentaire ? Pratiquer de temps à autre le jeûne intermittent, entre le dernier repas du soir et le repas du midi par exemple afin de mettre l’intestin au repos 15H-18H. « Il faut se souvenir que nos ancêtres ne mangeaient pas 3 fois par jour. Nous avons des réserves qui nous permettent de tenir sans forcément prendre de petit-déjeuner. Lorsque l’on mange léger, paradoxalement, on a moins de fringales. Et surtout, moins de somnolences après les repas », affirme le médecin spécialisé en immunologie. 

5. Miser sur la vitamine D

Lorsque l’on est fatigué, les compléments alimentaires semblent être une bonne solution. Toutefois, si l’on mange de manière équilibrée, il n’y a pas de raison d’être carencé. Par exemple, un ou deux fruits par jour doivent apporter suffisamment de vitamines C. D’après le médecin, seule une supplémentation en vitamine D peut être pertinente car il est possible de manquer de vitamines D, surtout en hiver. « De plus, on s’est rendu compte que la vitamine D avait un effet protecteur contre les formes graves de covid-19 », explique le médecin. En cas de flore intestinale déséquilibrée, on peut aussi prendre des probiotiques sous forme de yaourt, gélules ou sachets. On l’a vu : il existe probablement un lien étroit entre dysbiose et fatigue.

6. Des excitants avec modération

En cas de fatigue, forte est la tentation de prendre davantage de thé ou de café. Pourtant, gare à ne pas en consommer trop sous peine de développer des difficultés d’endormissement. On sait aussi qu’il existe un lien entre les excitants et l’apparition de l’anxiété. De plus, la caféine a un effet cumulatif : plus on en boit, plus le corps met du temps à l’éliminer. « Donc pas de café après 16H sauf si l’on a une grosse soirée de travail en perspective », conseille le Dr Cozon

7. Continuer à bouger

Même si vous vous sentez fatigué, il est recommandé de continuer à pratiquer entre 30 minutes et 1H d’activité par jour, a minima de la marche. « Les activités durant lesquelles vous travaillez en aérobie (activités d’endurance, ndlr) vont stimuler votre circulation sanguine et éliminer les toxines. De plus, il faut savoir que lorsque l’on fait augmenter sa température corporelle, on participe à une meilleure élimination d’éléments pathogènes (petits virus de l’hiver par exemple, ndlr) », rapporte le Dr Cozon. Alors ne boudez pas votre cours de sport pour un simple rhume ! 

8. S’offrir des temps de déconnexion

On entend souvent qu’il faut prendre au minimum 15 jours de vacances pour décompresser. En réalité, ceci n’est pas vrai pour tout le monde ! Pour notre spécialiste, l’important est avant tout de déconnecter. « Pour recharger les batteries, il faut avant tout casser avec sa routine, avoir l’impression de changer de rythme de vie. On peut donc parfaitement se régénérer en 48H après avoir passé un weekend hors-du-commun », conclut le médecin.

Par Paulina Jonquères d’Oriola

* Maître de conférences en immunologie, le Pr Grégoire Cozon s’intéresse au SFC et la fibromyalgie depuis près de 30 ans à la fois comme biologiste, responsable d’une unité d’immunologie cellulaire, mais aussi comme clinicien des Hospices civils de Lyon chargé de consultations spécialisées. Cette double casquette lui a permis de mieux comprendre les mécanismes immunologiques de certains des états de fatigue et de douleurs chroniques, longtemps restés mystérieux pour le corps médical.

Comment s’accorder de vrais moments de repos ?

Les clés pour déconnecter après une journée de travail

Pour vous ressourcer au travail, adoptez les Power pauses

 

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore

    Accélérez votre carrière

    Découvrez tout notre contenu

    ACADEMY

    PODCAST

    Audio Programmes

    nouveau

    Le Mini Guide de la communication au Féminin

    Le "Must Have" pour devenir une meilleure LEADER !