fbpx

Comment s’accorder de vrais moments de repos ?

repos
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
Se reposer ? Pourquoi faire ? En effet, il est souvent difficile de s'accorder des moments de repos dans une société qui prône la productivité à tout prix.

Pourtant, une chose est sûre aujourd’hui : nous devons nous reposer davantage et mieux. Parce que le repos, si il est bénéfique en soit, l’est pour notre vie en général. En effet, s’accorder du répit est bon à la fois pour notre bien-être, mais aussi pour notre créativité. Aujourd’hui le mot “self-care”  est partout. Et pour Claudia Hammond, auteure du livre The Art of Rest” le meilleur type de  “self-care” c’est le repos. 

L’auteure du livre s’est basée sur une étude, « The rest test », qui montre que la majorité des 18 000 participants provenant de 135 pays différents trouvent qu’ils et elles ne se reposent pas assez. Les jeunes sont ceux qui ressentent le plus ce besoin. Son ouvrage nous donne des pistes pour savoir comment s’accorder des moments de répit qui seront vraiment bénéfiques sur le long terme. Voici une selection de conseils clés pour un repos réussi. 

Veillez à vous reposer suffisamment

Les personnes présentant les niveaux de bien-être les plus élevés lors du “rest test” se reposaient entre cinq et six heures par jour. Vous pensez peut-être que cela est impossible, mais il est probable que vous vous reposiez déjà plus que vous ne le pensez. Se reposer ne veut pas obligatoirement dire s’allonger et ne rien faire. En effet, pour certaines personnes, préparer des repas ou aller courir le week-end est relaxant et agréable. Elles peuvent donc le compter comme faisant partie de leur temps de repos. L’important c’est que vous vous écoutiez et que vous sachiez quand et comment vous reposer. 

Mini Guide Leader

Choisissez les bons ingrédients

Faire une pause loin des autres, reposer son esprit aussi bien que son corps, exercer son corps pour reposer son esprit, oublier ses soucis, laisser son esprit divaguer, se donner la permission de ne rien faire de particulier… Le livre nous fournit les ingrédients pour un repos satisfaisant. Pour créer la recette parfaite du repos, demandez-vous quels ingrédients marchent le mieux pour vous. Choisissez-en autant que vous voulez et combinez-les pour vous créer une routine repos qui fonctionne. 

Il y a de nombreuses activités qui apporte du répit à nos quotidiens chargés, parfois même sans qu’on ne s’en rende compte. Cela peut être en s’exerçant à la pleine conscience, en passant du temps dans la nature, en lisant, en prenant un bain, en rêvassant, en marchant, en écoutant de la musique, en prenant du temps pour soi ou en ne faisant rien du tout. Chaque personne se repose différemment et c’est pour cela qu’il faut trouver la routine personnalisée qui nous convient et nous satisfait le plus. 

Donnez-vous l’autorisation de vous reposer

 Une fois que vous avez choisi vos ingrédients et que vous avez pris le temps de les mettre en pratique, il y a une autre étape à franchir. Vous devez vous donner la permission de vous reposer. Combien de fois continuez-vous à travailler lorsque vous êtes fatigué au lieu de vous accorder une pause ? Essayez de vous faire violence et de vous détacher de cette injonction constante à la productivité qui nous pousse à la culpabilité lorsque l’on ressent le besoin de se reposer. Comme le dit Claudia Hammond, “le repos n’est pas un luxe, c’est une nécessité.”

Redéfinissez ce que vous estimez être du temps perdu

 Au lieu d’être exaspéré.e par un retard de dix minutes sur votre train, pourquoi ne pas faire de cette période une occasion de se reposer un peu ? Au lieu de remplir les quinze minutes qui s’écoulent entre la rédaction d’un rapport et une réunion en répondant à quelques e-mails, pourquoi ne pas simplement s’asseoir tranquillement ou faire une promenade ? Pourquoi ne pas transformer l’attente dans la queue du bureau de poste en un moment de repos agréable, en une occasion de faire une pause, de rêvasser, de se ressourcer ? 

Prévoyez des moments de pause dans votre agenda

Cette suggestion va de pair avec notre culture des to-do list, notre désir d’être organisé.e et de respecter un planning.  L’auteure conseille de planifier nos moments de repos. Oui, cela veut dire écrire “repos” ou “pause” dans votre emploi du temps, aussi étrange que cela puisse paraître. Décidez en début de journée à quel moment vous pourrez prendre 3 ou 4 pauses. Elles ne doivent pas nécessairement être longues. Décidez de ce que vous ferez pendant ces pauses et assurez-vous que cette activité vous reposera réellement. Bien sûr, cet emploi du temps du repos ne doit pas devenir plus contraignant que bénéfique.

Ajoutez de petits moments de repos à votre quotidien

 Essayez de voir si certaines des tâches inévitables du quotidien pourraient être accomplies de manière plus reposante. De temps en temps, pourquoi ne pas prendre un bain au lieu d’une douche ? Pourquoi ne pas parfois se rendre à pied aux magasins au lieu de prendre la voiture ? Prendre un chemin plus long en traversant le parc pourrait nous faire perdre dix minutes, mais pourrait aussi améliorer notre bien-être pour le reste de la journée. Nous essayons toujours de tout faire avec un maximum d’efficacité, mais rien ne nous y oblige ! 

Ne laissez pas votre quête de repos devenir épuisante

Le fait de se reposer ne doit pas devenir non plus une autre tâche à accomplir sur notre to-do list. Cela serait contre-productif. L’auteure rappelle donc que même si le repos peut être utilisé de manière stratégique,  ce que nous devons faire, c’est trouver de manière générale, un meilleur équilibre dans nos vies entre le travail, nos loisirs, l’activité et l’oisiveté. C’est toute une culture productiviste qui doit être repensée pour nous permettre d’accorder au repos une place importante dans nos quotidiens sans se sentir coupable.   

 Amélie Tresfels

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide