fbpx

Brigitte Cantaloube: paroles d’expat !

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
Professionnelle reconnue du monde des médias et de l'internet. Après avoir occupé divers postes commerciaux et marketing au Groupe Expansion, puis à l'Express, elle a rejoint Yahoo dont elle a été la Directrice Générale de 2009 à 2013. En Janvier 2014, elle a été promue à la Direction de Yahoo Europe. Elle vit désormais à Londres et nous a confié ses conseils d'expat !

Business O Féminin: Quelles sont les conditions que l’on doit se fixer pour accepter une expatriation?

Brigitte Cantaloube: Cela dépend bien sûr de son projet de vie, et des concessions que l’on n’est prêt à faire ou à ne pas faire. Dans mon cas, même si je souhaitais depuis quelques temps m’installer à Londres, notamment pour permettre à mes enfants de découvrir un autre pays et une autre langue, j’ai attendu d’avoir une vraie opportunité professionnelle, qui soit un réelle évolution de carrière, ce qui a été le cas en passant de la Direction générale de Yahoo France à la Direction l’ensemble des pays.

Business O Féminin: comment prepare t-on son expatriation en amont ?

Brigitte Cantaloube: Dans le cadre d’une évolution au sein de la même entreprise, je pense qu’ il est important de commencer à tisser de très fortes relations avec ses collègues, qui vous aident à mieux comprendre le pays, et seront également précieux dans le cadre du choix du quartier, des écoles, et de l’ensemble des détails pratiques de votre installation.

Il ne faut pas hésiter à se rendre régulièrement dans le pays, découvrir les quartiers en semaine et en week end.
Il faut également préparer sa famille à ce changement de culture, ceux qui partent (et en particulier les enfants) mais également ce qui restent , parents et amis proches, qui peuvent être effrayés de ce cet éloignement.
Il faut vraiment anticiper. J’ai préparé mon expatriation en 6 mois, par contre je conseille de s’y préparer le plus tôt possible. Dans mon cas, menant de front mon rôle de mère et ma carrière, cela aurait été sans doute plus confortable de préparer mon installation sur un an !

Mini Guide Leader

Business O Féminin: quels sont vos conseils pour réussir son installation?

Brigitte Cantaloube: Je pense qu’il est vraiment important de se mettre dans la peau d’un cadre international le plus tôt possible, en amont de son départ. Il ne s’agit pas bien sûr de faire disparaître son charme français, mais d’essayer de ne pas trop régulièrement faire référence à son pays d’origine. Il faut vraiment s’ouvrir sur la culture du pays, se forcer à découvrir les usages , et en adopter certains pour favoriser votre intégration sociale (horaires, club de sport, livres, sorties, ..).

Business O Féminin: les réseaux sont essentiels dans le développement de la carrière d’une femme, comment les développer dès son arrivée?

Brigitte Cantaloube: Je suis complètement d’accord sur ce point, et les femmes ont encore trop tendance à négliger leur reseau professionnel. Je recommande de s’inscrire très tôt dans les clubs professionnels liés à votre fonction et votre secteur d’activité. Dans mon cas, c’est sans doute un point que je n’ai pas assez travaillé à mon arrivée, car j’occupais un rôle européen, avec de très nombreux déplacement en Europe et aux Etats Unis. Depuis j’ai rejoins plusieurs réseaux, liés au nouvelles technologies et aux media.
Il ne faut pas non plus négliger les réseaux personnels, liés à l’école de vos enfants ou de vos activités culturelles, ce sont autant d’opportunités d’élargir le cercle de vos relations.
Enfin, concernant Le Royaume Uni, les Charities sont ancrés dans la culture du pays et permettent d’élargir ses connaissances tout en soutenant une cause qui vous tient à coeur. J’ai rejoint la National Autism Society, une association très dynamique qui accompagne les individus souffrant d’aurisme dans tous les aspects de leur vie et en particulier leur inclusion en millieu scolaire et professionnel.

Business O Féminin: comment prépare t-on sa famille lors d’une expatriation?

Brigitte Cantaloube: Il faut bien sur beaucoup en parler avec sa famille, en particulier avec ses enfants car cela peut les effrayer de quitter leurs amis et leur cadre de vie. Mais il faut également se préparer à ce que tous de partagent pas forcément votre entousiasme et s’armer de ténacité pour faire de votre décision une bonne décision. Un de mes ados était vraiment faché de quitter ses amis, ce qui est complètement compréhensible. Cela n’a pas été rose tous les jours à la maison. Trois mois après notre installation il était complètement intégré dans son nouveau collège et ravi de notre choix. Aujourd’hui Il reconnait que c’est une formidable aventure !

Business O Féminin: Qu’est ce qui vous a le plus aidé lors de votre expatriation à Londres?

J’ai été aidée par des collègues adorables, grâce à leur présence et leus conseils j’ai pu régler très vite les détails pratiques de notre installations et nous sentir rapidement intégrés dans notre nouvelle vie. Mais restér connectée à ma famille et mes amis a été aussi très important : je reste une fan inconditionnelle de Skype et d’Eutostar !

@veroniqueforge

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide