fbpx

Adenorah, une blogueuse mode à suivre de près…

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
Elle est l'une des blogueuses mode qui comptent aujourd'hui. Rencontre avec une business woman bien dans ses "stilettos".

Pour Anne-Laure, alias Adenorah sur son blog, l’aventure commence en 2009. Elle poste ses premiers looks et billets sur la toile afin de partager sa passion pour la mode avec d’autres filles. Consciente de l’ampleur qu’est en train de prendre « le phénomène des blogueuses », elle montre des choses simples qui lui ressemblent, tout en s’assurant une vitrine de qualité. Aujourd’hui, elle fédère pas moins de 29 000 followers sur Instagram (@adenorah), 5 570 sur Twitter, et 24 364 fans sur sa page Facebook, qui s’inspirent quotidiennement du style et des bons plans de cette jeune femme de 24 ans originaire de Bayonne.

Vous vous appelez Anne-Laure, pourquoi avoir choisi comme titre de votre blog et comme pseudonyme Adenorah ?

Avant Adenorah, j’ai eu deux blogs de mode. J’animais le premier avec une amie, puis j’ai travaillé avec mon copain de l’époque. Avec lui, l’idée c’était vraiment le partage d’une armoire. J’ai eu envie de trouver un titre plus accrocheur que ceux que j’avais déjà utilisés. J’ai fait des recherches sur les prénoms. J’ai trouvé Adenor, un prénom breton (mon copain l’était). Je l’ai customisé, ça a donné Adenorah.

Comment as-tu eu l’idée de créer ton blog ?

Un peu comme tout le monde, je suis tombée par hasard sur le phénomène dans des magazines. De fil en aiguille, j’ai été de plus en plus sur les blogs qui fonctionnaient bien à cette époque, et ils m’ont donné envie de créer le mien. La mode étant ma passion, j’ai voulu montrer de quoi j’étais capable en matière de style.

Mini Guide Leadership

Quel est le but de ton blog ?

Partager ma passion ! Au début, il s’agissait également d’avoir une vitrine afin d’éventuellement me faire repérer par certaines marques ou sociétés, car je voulais travailler dans la mode. C’était un moyen facile et efficace de montrer ce que je savais faire. Aujourd’hui, beaucoup créent leur blog pour avoir des vêtements gratuits ou d’autres avantages. Personnellement, je n’avais pas du tout cet objectif en tête. J’ai été la première surprise de ce qui m’arrivait grâce au blog.

Parviens-tu à te rémunérer grâce à ton blog ?

Grâce à mon blog, je dispose tous les mois d’un salaire qui n’est pas fixe, mais qui est très honorable et dont je pourrais vivre. Cette rémunération est possible, entre autres, grâce à l’affiliation (bannières publicitaires), qui redirige les visiteurs vers des sites commerciaux et me permet de toucher des commissions si des ventes sont générées. Mais la partie la plus importante est celle des articles sponsorisés : une marque me contacte et me propose de m’envoyer un produit qui me plaît afin que j’en parle. Il y a également le placement de produits : la marque paye pour avoir un lien dans l’article. J’aime beaucoup les opérations spéciales, qui peuvent également être rémunérées : des collections capsules (création de vêtements pour une marque), un voyage pour être présente sur un événement de la marque à l’étranger…

Par rapport au lancement, on peut voir de plus en plus de pièces de grandes marques sur ton blog. Aujourd’hui, tes looks sont moins « simples ». Pourquoi ? 

Quand j’ai commencé, j’étais étudiante. Je n’avais pas forcément un budget très important. Les marques nous envoie beaucoup de vêtements que nous choisissons. En en recevant de plus en plus, j’ai eu de moins en moins besoin d’en acheter. Par ailleurs, je travaille depuis un an, ce qui me permet de m’acheter de temps en temps des pièces plus luxe.

Comment conjugues-tu vie professionnelle et vie de blogueuse ?

Aujourd’hui, je suis community manager pour une marque. J’ai rencontré la directrice de la communication lors d’un shooting avec d’autres blogueuses. Elle a souhaité m’embaucher justement parce que j’ai ce statut de blogueuse. Il était convenu dans le « deal » de départ que je m’associerais à des événements avec d’autres marques. Depuis peu, j’ai négocié un 4/5. Je suis libre tous les mercredis pour pouvoir me consacrer à mon blog et à mes rendez-vous. J’organise mes shootings le week-end car mon petit copain, qui est mon photographe, travaille la semaine. Je prépare mes posts le week-end et quand je n’ai pas le temps, je me lève un peu plus tôt le matin pour les rédiger.

Quel est ton regard sur la presse féminine et comment te situes-tu ? 

Beaucoup de journalistes pensent que les blogs empiètent sur la presse. Je ne trouve pas. Les blogueuses ont un regard très personnel sur la mode. Nous centrons tout sur notre style, nos bons plans et nos achats. Dans la presse féminine, les sujets sont beaucoup plus pointus et aboutis. Les journalistes travaillent sur des choses que vous ne trouverez pas sur mon blog.

                                                                                                                                                                                           @ombelineparis

       

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore

    Accélérez votre carrière

    Découvrez tout notre contenu

    ACADEMY

    PODCAST

    Audio Programmes

    nouveau

    Le Mini Guide de la communication au Féminin

    Le "Must Have" pour devenir une meilleure LEADER !