fbpx

Rencontre avec Claire Bianchin, fondatrice de Oscience

oscience
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
Suite à une découverte médicale majeure dans le domaine de la chirurgie de l’œil, capable pour la première fois de conserver et réparer totalement les tissus de la cornée, Claire Bianchin, Fondatrice de Oscience, a adapté et mis au point la 1ère technologie de rééquilibrage cellulaire, le complexe actif CXOS™, qui traite enfin les causes majeures du vieillissement et pas uniquement les symptômes… Rencontre.

Vous êtes la fondatrice de Oscience avec un parcours scientifique et dans les biotech notamment ?

Oui, j’ai fait mes études de Biologie Cellulaire et Physiologie à l’Université Claude Bernard Lyon I avec une spécialité en Génétique Moléculaire et Cellulaire où j’ai obtenu mon doctorat avec les félicitations du jury ! J’ai travaillé plusieurs années au Centre Léon Bérard de Lyon, un centre anti-cancéreux reconnu, au sein d’une unité INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) où j’effectuais des recherches sur l’implication de certaines protéines dans la dégradation des ARN messagers (les fameux…) avec comme objectif de mieux comprendre les mécanismes impliqués dans l’apparition des cancers du sein.

Et durant toute cette période, j’étais également très au fait des innovations dans le domaine des Biotechnologies notamment en participant à des congrès scientifiques et en participant à l’organisation d’événements comme le forum BIOTechno. Mon objectif était tout d’abord de valoriser le travail des jeunes chercheurs mais mon ambition était de rendre accessible au plus grand nombre de nouvelles technologies dans le domaine de la biologie.

Vous décidez il y a quelques années de créer Oscience, c’est une découverte scientifique déterminante qui vous y amène ?

Tout à fait, alors que rien ne me prédestinait à travailler dans le domaine de la dermo-cosmétique, j’ai découvert à travers une équipe de recherche médicale une innovation majeure dans le domaine de la conservation et réparation des tissus de la cornée (de l’œil) destinés à être greffés. Cette nouvelle technologie médicale a permis, pour la première fois, d’augmenter la survie des cellules tout en éliminant les composants d’origine animale et en améliorant la qualité sanitaire des milieux d’organo-culture (milieux liquides qui permettent de transporter et conserver des tissus hors du corps lors des transplantations).

Mini Guide Leader

Alors vous me direz pourquoi la dermo-cosmétique ? En fait, le tissu de la cornée et celui de la peau sont très similaires…la possibilité de transférer ce nouveau procédé médical à la dermo-cosmétique était là, à portée de main ! Cela a été une révélation pour moi ! Bien sûr, un long processus de recherche et développement était nécessaire pour adapter cette découverte mais l’envie de créer Oscience était née.

Après cette découverte, pourquoi avez vous décidé de créer Oscience ? 

C’est ce que j’appelle un alignement d’étoile…j’ai toujours eu envie de créer, de construire, de développer et surtout de rendre accessible la Science au grand public. J’ai grandi au sein d’une famille de scientifiques qui a su me transmettre le goût de la Science mais également au sein une famille d’entrepreneur qui m’a donné le goût du challenge ! Cette technologie hors du commun a bien entendu été à la base de tout car j’avais besoin d’être en totale adéquation avec mon projet, et quoi de plus excitant et challengeant que de créer une nouvelle génération de soins dermo-cosmétiques basée sur une découverte médicale majeure ? Les étoiles se sont alignées, c’était une évidence, un peu comme une lumière qui s’allume ! Et cette lumière ne m’a pas quittée et me porte depuis le jour où j’ai créé Oscience

Vous êtes solo entrepreneure, quels ont été vos challenges ? 

Justement un de mes premiers challenges a été de ne pas rester une solo entrepreneure trop longtemps. Je fais la différence entre un projet qui a du potentiel et une success story. A mon sens, l’équipe autour d’un projet est déterminante. J’avais donc besoin de m’entourer d’une équipe, de compétences, de gens qui partagent la même vision que moi et tout ça avec des moyens limités. Ce premier challenge a donc été de convaincre des experts dans ce nouveau domaine d’activité avec comme principale ressource ma passion, ma motivation et mon ambition! Bien sûr, cela prend du temps mais j’ai actuellement la chance d’être entourée de personnes motivées, passionnées, bienveillantes et convaincues, qui sont de véritables accélérateurs !

Bien sûr, j’ai dû relever d’autres défis comme mettre en place des partenariats stratégiques, reconnaître et saisir des opportunités, faire preuve de résilience ou encore prendre les moins mauvaises décisions. Mais un autre challenge de taille a été et est toujours la recherche de financement, en particulier pour développer la phase de Recherche et Développement inhérente à mon projet. Cette recherche est indispensable si nous voulons franchir certaines étapes et aller au bout de nos ambitions !

Quels sont les bénéfices de cette technologie pour le vieillissement cutané ? Oscience

Tout d’abord, il faut savoir qu’avec le temps, les cellules vont comme se vider de l’intérieur, on dit qu’elles sont déséquilibrées. Elles ne sont alors plus capables de fonctionner correctement et de produire les éléments essentiels tels que le collagène, l’élastine ou encore l’acide hyaluronique, ce qui conduit inexorablement au vieillissement de la peau. De façon tout à fait inédite, notre technologie anti-âge, le complexe actif breveté CXOS™, va aider à restaurer l’équilibre naturel des cellules et permettre de relancer leur bon fonctionnement. Il cible ainsi un élément fondamental et va agir sur les causes majeures du vieillissement et pas uniquement les symptômes, ce qui en fait un atout puissant à la fois dans la lutte contre le vieillissement cutané mais également dans la préservation de la qualité et de la jeunesse de la peau.

Les bénéfices sur la peau sont multiples et, bien sûr, en tant que scientifique j’ai réalisé de nombreuses études cliniques qui démontrent l’efficacité de nos soins et ce à différents niveaux : la diminution de la longueur, de la quantité et de la profondeur des rides, mais aussi sur l’augmentation de l’élasticité de le peau, c’est-à-dire une action redensifiante et liftante. La qualité de la peau, son état et son aspect sont nettement améliorés, le teint est plus éclatant et lumineux, la peau est véritablement régénérer et préserver. Nous avons même des résultats importants sur les cils et sourcils qui sont redensifiés et renforcés… Oscience

Comment avez vous été soutenu (financement) ?  oscience

Depuis le lancement, nous avons de nombreux soutiens, notamment de la part d’institutions françaises en lien avec l’innovation, se traduisant à la fois par des récompenses, du financement ou encore un accompagnement.  En particulier, nous avons été accompagnés par Pulsalys, un incubateur (SATT) de startups labellisé par le Ministère de la Recherche et soutenu par la loi sur l’innovation, qui nous a permis de mettre en place un partenariat fructueux avec l’Université Claude Bernard Lyon I pour notre phase de R&D.

Le Centre Européen d’Entreprise et d’Innovation Novacité nous a également décerné le LABEL Novacité et nous avons obtenu le Fond d’innovation de la Fondation pour l’Université de Lyon.

De plus, je suis très fière car nous avons été lauréat du concours d’innovation i-Lab, organisé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation en partenariat avec Bpifrance. Ce concours a pour objectif de détecter des projets de création d’entreprises de technologies innovantes et de soutenir les meilleurs d’entre eux grâce à une aide financière et à un accompagnement adapté.

Bien sûr, je n’oublie pas le soutien financier de « nos » Business Angels qui ont été convaincus dès le démarrage par notre potentiel !

Tous ces soutiens et récompenses sont à la fois des gages de qualité, de sérieux et de reconnaissance mais ils ont surtout contribué à rendre possible la naissance de la marque Oscience.

Quels sont vos canaux de distribution ? Oscience

Nous avons choisi une stratégie cross-canal, en effet, notre positionnement technique et premium nous permet d’être présent à la fois au sein d’enseignes de pharmacies et également d’enseignes sélectives. Nous sommes actuellement présents dans le réseau de pharmacies Boticinal et sur des sites de pharmacies en ligne comme easyparapharmacie.comcocooncenter.com…et nous venons de rentrer au sein de l’enseigne sélective Nocibé ! La prochaine étape est de lancer notre propre site de vente en ligne, réseau non exploré jusqu’à présent. oscience

Bien sûr, compte tenu de notre innovation, il y a un gros potentiel de développement à l’export, nous avons d’ores et déjà mis en place une distribution notamment en Asie et nous sommes en train d’accélérer notre développement à l’international.

Quelles sont vos ambitions à terme ? oscience

Notre principale ambition est de devenir un acteur au poids important sur le secteur de la dermo-cosmétique en défendant notre vision et en restant authentique. Nous ambitionnons également d’informer le plus possible les consommateurs et nous souhaiterions les amener à considérer un produit de soin comme un véritable produit de santé grâce à des formulations adaptées et intégrant une technologie issue de la recherche médicale. Oscience

Véronique Forge-Karibian 

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide