fbpx

Démotivation : comment se rebooster ?

démotivation

Démotivation au travail ? Si celle-ci vous fait souffrir et dure, c’est le signe qu’il est temps d’agir. Aurore Bévalot, psychologue, et Sylviane Scheffer, coach professionnelle, livrent leurs conseils pour remonter la pente.

Avec le temps, la démotivation professionnelle peut se faire sentir. Un constat encore plus vrai si ce travail fait moins sens à vos yeux, que l’ambiance n’est plus aussi bonne que par le passé, que vous occupez le même poste depuis des années, que vous n’êtes pas reconnue à votre juste valeur… Si certains se font une raison, cela peut avoir sur d’autres personnes des conséquences plus ou moins lourdes. Cette démotivation ou « bore out » peut conduire la personne à perdre son estime d’elle-même. Mais également à se sentir inutile et à altérer son humeur.

Pour éviter d’en arriver là, il est important d’être à son écoute et de tenir compte de certains signes évocateurs d’une démotivation. La personne démotivée peut être épuisée, ressentir des douleurs, avoir des troubles du sommeil, de l’alimentation, avoir un système immunitaire plus faible, etc. « Au niveau comportemental, elle a du mal à se concentrer, a besoin de relire plusieurs fois un texte pour le comprendre, pense à plein de choses à la fois et commet plus d’erreurs. Elle est moins patiente et plus facilement frustrée et agacée », remarque Aurore Bévalot, psychologue clinicienne et formatrice.

Mini Guide Leader

Ainsi, soyez vigilante et réagissez si vous ressentez certains de ces symptômes, notamment s’ils sont sources de souffrance et s’ils durent dans le temps. Une fois ce constat fait, il est nécessaire de sortir du déni et de mettre en place un plan d’action pour vous rebooster.

Chercher l’origine du problème

« La démotivation peut être liée à des facteurs intrinsèques comme la fatigue ou le stress. Elle peut aussi survenir pour des raisons extrinsèques comme le manque de sens de son travail un désaccord avec les valeurs de l’entreprise ou ses collègues, des objectifs trop élevés ou faciles, le manque de reconnaissance, la routine des tâches… », commente Sylvaine Scheffer, coach professionnelle et consultant-formateur au sein du cabinet Coévolution.

Demandez-vous ce qui a créé cette démotivation : Est-ce lié aux contexte actuel ? À des exigences trop élevées ? À une perte de repères ? Votre travail fait-il toujours sens pour vous ? Faites également le point sur vos valeurs. Est-ce que votre travail les respecte ? Sondez également vos croyances limitantes. « Il s’agit des conditionnements de pensées, de ce qui vous a permis de vous construire. Ils sont liés à votre éducation. C’est important de se demander si ces croyances sont toujours valables pour soi ou si l’on doit fonctionner différemment », explique Aurore Bévalot.

Réagir en fonction des difficultés

Si vous identifiez vos croyances limitantes (« je ne peux pas réussir si je ne fais pas d’effort ; je dois travailler plus que les autres…) comme étant à l’origine de votre démotivation. Alors travaillez sur celles-ci avec l’aide d’un coach ou d’un psychologue.

Si la démotivation est liée à un conflit de valeurs, un changement de poste ou d’entreprise peut être utile pour retrouver de l’intérêt. Discutez avec votre direction ou les RH des possibilités d’évolution et de formation pour donner un nouvel élan à votre carrière et retrouver de l’enthousiasme. En vous formant, vous vous mettrez dans une nouvelle dynamique. Vous apprendrez quelque chose de nouveau qui vous intéresse et vous sera peut-être utile pour briguer de nouvelles fonctions. Bougez en interne ou en externe selon les possibilités.

Si vous êtes à votre compte, cherchez les axes de travail que vous souhaitez développer pour vous sentir plus épanouie.

Se reconnecter au positif

Pour vous rebooster, reconnectez-vous à vos leviers de motivation. Pour cela, commencez par les identifier : De quoi avez-vous besoin pour aller de l’avant ? Quelles sont vos personnes ressources, celles qui vous donnent de l’énergie et sont bienveillantes envers vous ? Côtoyez-les davantage. Créez des moments régénérants. Sylvaine Scheffer conseille de vous interroger sur ce qui vous intéresse en dehors de votre travail et de prendre le temps de faire ces activités. Elles vous permettront de trouver de la satisfaction par ailleurs pour mieux supporter votre quotidien professionnel.

La coach propose aussi de faire du renforcement positif régulièrement. « Tous les jours, on se dit : d’accord je n’ai fait que ça et j’ai fait tout ça. On met en avant les points positifs de  sa journée ».

Montrez-vous indulgente envers vous-même et changez vos habitudes pour voir ce qui porte ses fruits. « Depuis les différentes crises, nos capacités d’adaptation sont mises à rude épreuve et il est normal de vouloir se reconnecter à l’essentiel, de chercher l’équilibre entre vie pro et vie perso. Ça peut entraîner cette remise en question professionnelle et cette démotivation », estime Aurore Bévalot. Prenez le recul nécessaire et pensez à vous faire accompagner dans cette démarche si vous en ressentez le besoin.

Dorothée Blancheton

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide