fbpx

Claire Cano : la gagnante du Prix de l’entrepreneure numérique

Claire Cano : la gagnante du Prix de l'entrepreneure numérique
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
LuckyLoc.com, la nouvelle façon de voyager pour seulement 1€ !

Claire Cano @ClaireCano vient de remporter un prix bien mérité, celui de la femme entrepreneure numérique au Salon des micro-entreprises. A tout juste 24 ans, elle s’est lancée dans l’aventure entrepreneuriale, il y a un an, à la sortie de son mastère entrepreneurs d’HEC.

Rencontre avec cette pétillante et ambitieuse jeune femme.

Vous venez de recevoir un prix de 5000€ pour votre site Luckyloc.com http://www.luckyloc.com/, à quoi allez-vous employer votre dotation ?

Cette somme va, en partie, nous permettre de financer une nouvelle application smartphone et la seconde version du site. Mais le point sur lequel je veux insister est que je suis vraiment fière et heureuse d’avoir remporté ce prix et de représenter les jeunes femmes qui entreprennent aujourd’hui. De pouvoir m’exprimer et dire à toutes les femmes qu’il faut se lancer, qu’on a rien à perdre et que l’entrepreneuriat est une aventure extraordinaire !

Mini Guide Entrepreneuriat

D’où vous vient votre fibre entrepreneuriale ?

Mon père est entrepreneur, ce qui joue un peu, je pense. Mais les deux véritables déclencheurs ont été ma formation à HEC entrepreneurs et les voyages. Nos professeurs nous ont dit de pas être conventionnels, de nous lancer dans la création d’entreprise car il y a plein de choses à faire dans tous les domaines. Et ma force, je l’ai puisée dans mes voyages et mon goût pour l’aventure, le dépassement de soi. Je suis membre d’une équipe de football féminine, j’aime la compétition et les challenges. C’est un peu toutes ces raisons qui m’ont permis de me lancer et de toujours croire en mon projet.

Justement, l’idée de votre projet est née lors d’un voyage ? 

Oui, j’étais en Nouvelle Zélande pendant 6 mois pour un échange universitaire et quand on est étudiant, on cherche souvent les bons plans, pas chers ! Alors pour voyager, j’ai trouvé une plateforme qui propose des petits vans à 1$ qu’il faut rapatrier pour les loueurs. J’ai mûri l’idée pour finalement la développer pour le marché français, avec mon associé Idris Hassim, en rentrant à Paris.

Les étudiants entreprennent-ils plus à l’étranger ?

Je l’ai constaté en Nouvelle Zélande et ça m’a permis de me libérer de tous mes freins. Là-bas, on monte son entreprise en une demi-journée et beaucoup d’étudiants le font pour gagner leur vie. Par exemple, un ami japonais donnait des cours d’anglais, de culture neo-zélandaise, et des bons plans, à ses compatriotes venus étudier comme lui. J’ai trouvé un plus fort esprit entrepreneurial là-bas, qui m’a donné l’envie de créer mon entreprise.

Alors, que proposez-vous sur Luckyloc ?

Nous mettons à disposition de tous, sur notre site, des annonces de trajets proposés par les loueurs qui ont besoin de rapatrier leurs véhicules dans leurs agences. Et pour 1€, vous pouvez louer une voiture ou un utilitaire, les frais d’essence et de péages restant à votre charge. Nous proposons également sur le site une alerte pour être immédiatement informé de la disponibilité d’un véhicule, sur le trajet établi par nos clients. Et nous aurons très bientôt, avec la nouvelle version du site, une application smartphone qui permettra de géolocaliser rapidement : un véhicule pour le louer, ou des m3 à partager dans un utilitaire.

Comment voyez-vous l’avenir ?

En continuant à développer le site et à innover pour suivre les demandes de nos clients et les anticiper. En continuant à œuvrer pour la planète, car LuckyLoc.com permet de ne pas faire rouler une voiture pour rien, elle devient utile pour un client et une économie pour les loueurs. Et puis nous allons aussi nous tourner vers l’international, car je n’ai rien perdu de mon goût pour l’aventure, au contraire !

Copyright photo :  Jean Chiscano

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide