fbpx

Se réapproprier sa valeur marchande

valeur marchande
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

L’entreprenariat féminin, une réponse à un système en faillite

Les alertes de plus en plus fortes, les événements de plus en plus dramatiques qui secouent le monde depuis plusieurs décennies… Point culminant en 2020 avec la crise mondiale causée par l’irruption du coronavirus sont une démonstration de la faillite d’un système planétaire dirigé majoritairement par des hommes et pensé pour des hommes. Cette débâcle met au premier plan l’urgence de bâtir une société dans laquelle la diversité, l’inclusion et un équilibre entre les rôles et responsabilités des femmes et des hommes, ne sont pas juste une faveur que l’on accorde à « des minorités ». Mais une bien une nécessité incontournable.

L’essor de l’entreprenariat féminin est l’un des vecteurs clé dans la prise de conscience de cette transition cruciale pour l’avenir de notre société. C’est une conviction profonde qui doit animer chaque femme qui porte un projet entrepreneurial, crée une entreprise et lève des fonds. Un autre monde est en train d’émerger. C’est le moment pour les femmes entrepreneures de prendre une toute autre place dans ce 21ème siècle.

Néanmoins cela ne se fera pas sans encore plus d’audace et sans un changement assumé de posture.

Mini Guide Entrepreneuriat

Déjouer les pièges du rapport à l’argent

En tête de liste de ce changement de posture : votre rapport à l’argent.
Il est vraiment important que votre projet d’entreprise et son développement ne soient pas pris au piège du regard que vous portez sur votre propre valeur marchande. Je peux imaginer les froncements de sourcils voire la réaction de rejet à l’idée de s’attribuer une valeur marchande. Et pourtant… Donner une valeur à son expérience, ses acquis, ses connaissances techniques, ses compétences sociales, ses réussites passées, ses réseaux, et les valeurs individuelles sur lesquelles tout cela s’est construit est une étape indispensable de toute aventure entrepreneuriale.

Toutes ces dimensions qui concernent votre personne ont une valeur marchand. Elle vient s’ajouter à la valeur de votre idée, de votre produit ou service. Il est encore assez répandu que les femmes ne prennent pas suffisamment en compte la valeur de ce qu’elles sont en tant que personne et des différentes composantes de leur parcours.

Ce regard erroné ou cette méconnaissance totale sur sa valeur marchande trouve ses racines dans les biais genrés de nos parents par rapport à l’argent. Différentes études publiées par Santander ou Comparis en 2018 montrent que même au 21ème siècle les filles perçoivent moins d’argent de poche que les garçons. Selon les différentes études publiées, ces derniers intègrent très tôt la notion qu’obtenir plus ou moins d’argent dépend d’eux, quand les filles acceptent qu’un tiers décide à leur place de ce qui leur revient.

Des années plus tard cela a deux effets pervers. En position d’entrepreneure ou en position de membres du jury, potentiels partenaires, d’investisseurs… certaines femmes vont alors minorer la valeur d’un projet, d’un produit ou d’un service non sur des critères objectifs mais en écho à la valeur marchande qu’elle s’accorde, phénomène pour la plupart interiorisé et inconscient.

Un message inconscient, également reçu et perçu par les hommes, qui peut en partie expliquer qu’il est à tort considéré comme normal que les femmes entrepreneures obtiennent moins de financement que leurs homologues masculins lors de la création ou le développement de leur entreprise.

En pratique : À vos calculs !

Concrètement comment calculer sa valeur marchande ? C’est l’occasion de faire l’auto-évaluation de votre parcours avec l’objectif d’attribuer une valeur monétaire aux éléments tangibles et intangibles de votre expérience aussi bien personnelle, professionnelle, associative et autre.

Concernant la sphère professionnelle, il ne s’agit pas juste de noter la rémunération la plus élevée que vous ayez perçue. Surtout si comme bon nombre de femmes vous avez été moins bien payée que vos collègues masculins. Une recherche internet sur des sites comme Glassdoor par exemple vous permettra d’estimer plus objectivement votre rémunération dans un système d’équité salariale entre les femmes et les hommes.

Vient ensuite la valorisation de vos compétences sociales et inter-personnelles que vous mettez en œuvre dans les différentes sphères de votre vie : votre facilité à tisser des liens, votre capacité d’adaptation, votre prise en compte d’autrui dans vos interactions, votre esprit critique, votre sens de l’anticipation, votre créativité, votre propension à gérer l’incertitude, votre goût du risque, etc…

Quelles compétences sociales sont presqu’une seconde nature chez vous ? Et quelle différence notable elles ont apporté, au-delà de vos connaissances techniques, dans le contexte d’un projet, d’une dynamique de groupe, d’une prise de décision, de la recherche de solutions… ?

Cette différence a une valeur parce que dans de multiples situations que vous avez vécues. Elle a permis de gagner du temps ou d’éviter d’en perdre. Et le temps, quel que soit son unité de mesure (heure, jour, semaine, mois, année), c’est de l’argent !

Et enfin, savez-vous ce que valent vos valeurs ? Vos qualités morales, vos principes éthiques qui font partie de votre identité profonde, ont une valeur économique. Ils deviennent incontestablement un actif immatériel de votre entreprise. C’est la manifestation volontaire et soutenue de ces valeurs qui font que vous contribuez au développement durable de la société, à la préservation de la planète, au bien-être d’autrui. C’est aussi le rôle qu’auront joué ces qualités et ces principes dans le choix de votre projet, la conception de votre offre qui pourront faire la différence auprès de financeurs, clients et collaborateurs. Ces valeurs et la conviction avec laquelle vous les portez augmentent la valeur de vos compétences techniques et sociales. À vous de déterminer le facteur d’augmentation le plus adéquat.

Le total est la valeur marchande de votre capital humain, à prendre absolument en compte dans vos levées de fonds, dans la détermination du prix de votre offre, et dans l’utilisation de votre temps pour qui et pour quoi.

En un mot

Entrepreneures et futures porteuses de projet ! Faites le calcul de ce que vous valez pécuniairement, intégrez cette donnée à la valeur globale de votre projet, sachez en parler, et assumez-le pleinement.

Alors que partout dans le monde, et dans de nombreux domaines les règles sont en train d’être réinventées. Vous ne serez que mieux armée pour convaincre de votre impact, et de la pertinence de votre projet. Dans le monde post covid-19, les entreprises qui susciteront l’adhésion seront à fort impact sociétal, avec une gouvernance inspirée de valeurs humaines et sachant conjuguer rentabilité et utilité.

L’entreprenariat, porté par les femmes, a un rôle prépondérant à jouer dans l’émergence de ce monde !

valeur marchande

Sandy Beky, fondatrice de Kyosei Solutions Lab & Présidente de Hehop

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide