fbpx

Les conseils de Pauline Laigneau pour rebondir et innover face à la crise sanitaire Covid 19

Pauline Laigneau
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
À l’aube de la 5ème semaine de confinement des milliers d’artisans et de dirigeants de PME/TPE se retrouvent en situation de crise entre pertes financières, licenciements ou grande remise en question. Lorsqu’un entrepreneur est au plus bas, comment peut-il rebondir, innover et redynamiser son activité professionnelle ? C’est ce que Pauline LAIGNEAU prodigue chaque semaine via son podcast Le Gratin ! Elle nous livre ses conseils !

#1 – [TRAVAILLER SA CONNAISSANCE CLIENT]

Beaucoup d’entrepreneurs se retrouvent chez eux sans pouvoir accéder à leur lieu de travail (point de vente, restaurant, fabrique ou encore agence…). Pauline Laigneau, à la tête de la marque Gemmyo, ayant trois points de vente de haute joaillerie (Paris, Lyon, Toulouse), profite de cet instant pour apprendre à mieux connaître… ses clients ! « Au quotidien, nous sommes souvent pris par le temps entre le management, les opérations marketing, la fabrication de nos produits etc.

Ce temps de confinement, je l’utilise notamment pour me rapprocher de mes clients, comprendre ce qu’ils aiment dans notre image, dans nos produits ou au contraire ce qui pourrait être des freins ou des points d’amélioration. La relation avec ses clients est le nerf de la guerre pour tout entrepreneur. Paradoxalement, le confinement est un moment idéal pour les appeler et nouer de nouveaux liens. »

#2 – [TRAVAILLER SA PLATEFORME DE MARQUE]

Si l’activité des entrepreneurs et artisans est à l’arrêt, il n’y a sans doute pas de meilleur moment pour avancer sur des travaux de fond pour son entreprise. « En priorité : la plateforme de marque. C’est l’un des piliers de ma formation « Le BootCamp ». Quelle est la mission de votre entreprise ? Sa raison d’être ? Votre différenciation. Autant de méthodes de marketing qui sont souvent délaissées au profit de sujets plus urgents quand tout va bien. »

Mini Guide Leader

#3 – [RENOUVELER SES PRODUITS] (et/ou en lancer de nouveaux)

Ce temps de pause peut-être être profitable à la création et au renouvellement. « Travailler une nouvelle collection, ou un nouveau service innovant. L’industrie va reprendre avant le commerce, c’est le moment où jamais pour lancer une nouvelle production avec des coûts de fabrication moins onéreux qu’à la normale. »

#4 – [REPENSER SA STRATÉGIE MEDIA]

Les chiffres sont incontestables, les français ont un temps de consommation des écrans beaucoup plus élevé en cette période de confinement (Internet, applications, télévision, jeuxvidéos…). « L’attention n’a jamais coûté aussi peu chère : c’est LE meilleur moment pour être le plus visible possible sur le Web ! Le digital va prendre une nouvelle dimension c’est certain : c’est aussi le moment pour travailler son offre digitale et réfléchir à quels services online proposer. De nombreuses enseignes réalisent des « Lives » sur Instagram pour être visibles, certains restaurateurs traditionnels proposent des menus en ligne à se faire livrer… Le moment opportun pour capter et capitaliser sur une nouvelle clientèle. »

#5 – [ÊTRE ESSENTIALISTE]

Un entrepreneur doit se concentrer sur les sujets qui sont primordiaux pour sa société et exclure toutes les actions énergivores et coûteuses. « L’avantage en ce moment, c’est que nous, les chefs d’entreprise, nous devons tous faire des choix avec des moyens et des actions très limités. Une aubaine pour se focaliser sur ce qui est vraiment essentiel… et tailler dans le gras ».

#6 – [LES ERREURS À NE PAS COMMETTRE PENDANT CETTE CRISE]

Chômage partiel de vos salariés, pertes financières, tous les signaux sont au vert pour penser à une descente aux enfers. Pauline Laigneau en est convaincue, l’ultime erreur à ne pas commettre c’est : « Désespérer ! Je crois fondamentalement que des échecs peuvent survenir des opportunités. Le sens étymologique du mot crise, qui vient du grec “krinein”, signifiant séparer. Dans la crise deux éléments se séparent, créant une ouverture, un espace dans lequel il va devenir possible de lire quelque chose. Affronter une crise c’est en quelque sorte le moment de voir une nouvelle page s’ouvrir. Une citation de Hölderlin qui va dans ce sens : “Dans le péril, croît aussi ce qui sauve”.

#7 – [LA CRISE, LE MOMENT POUR ENTREPRENDRE ?]

Ce ralentissement national ouvre le champ des possibles, permet des remises en question sur nos véritables aspirations dans la vie. « Paradoxe : beaucoup d’entreprises vont fermer, beaucoup de personnes vont avoir peur et être échaudés. Il va y avoir de nouveaux besoins liés au risque de contamination et à l’émergence de nouveaux modes de travail à distance… sans doute une opportunité pour beaucoup de futurs entrepreneurs de se démarquer et de lancer les entreprises de demain. D’autre part, si la récession s’installe, c’est le moment de travailler en sous-marin sur un nouveau produit avec une compétition qui va être plus faible !»

Le Gratin : LE-GRATIN.FR/ C’est une émission hebdomadaire créée par Pauline Laigneau (format podcast)

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide