fbpx

Finances : où placer mes économies ?

placer ses economies
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Avec la Covid-19, l’épargne des Français a atteint des sommets. En 2020, ce sont 26 milliards d’euros qui ont été placés sur le livret A, selon la Caisse des dépôts, soit deux fois plus qu’en 2019. Pourtant, il y a longtemps que le livret A affiche un rendement très faible. Si vous avez quelques économies de côté, il existe d’autres placements plus avantageux. Pascale Micoleau-Marcel, déléguée générale de La finance pour tous et auteure de « Bien gérer son argent pour les nuls » aux éditions First, nous explique où placer mes economies.

Finances : où placer mes economies ?

Quel est le principe du placement en bourse ? 

Pour se constituer un patrimoine sur le long terme, l’investissement en actions s’avère bien souvent une opportunité de valoriser son capital. Si vous achetez des actions, vous êtes propriétaire d’une partie de la société qui les émet. Cela vous permet notamment de percevoir des dividendes si l’entreprise en distribue. Si vous achetez des obligations, vous prêtez de l’argent à l’entreprise qui les émet, et pourrez toucher des intérêts (le coupon). 

Est-ce que ce type d’investissement s’adresse à tous ?

L’investissement en bourse n’est pas réservé aux gros patrimoines ! Mais il est nécessaire de bien prendre conscience du risque inhérent à ces actifs, et notamment celui de risque de perte en capital ! C’est la raison pour laquelle il faut pouvoir rester investi.e longtemps en cas de forte baisse des marchés financiers. Si vous êtes néophyte, il est plus prudent de vous tourner vers des produits collectifs (Sicav, FCP), gérés par un professionnel, en optant par exemple pour un fonds indexé sur le CAC 40 ou diversifié selon divers profils (prudent, équilibre, dynamique…). Faites le point régulièrement sur l’évolution de ces supports, et si vous le pouvez, procédez à des versements réguliers pour réduire le risque. Enfin, lisez le Document d’Informations Clés (DIC) qui vous donne les éléments clés sur l’univers d’investissement, le niveau de risque et les frais.

Mini Guide Leader

L’assurance vie est un autre produit qui séduit les Français. Quel en est le principe ? 

Ce produit est très souple et permet de diversifier son argent entre un fonds en euros à capital garanti (dont le rendement est en baisse régulière depuis 20 ans) et des fonds d’investissement (Unités de Compte) à degré de risque variable. Par ailleurs, même si les avantages ont été rognés au fil du temps, la fiscalité reste avantageuse après 8 années de détention du contrat, en particulier si vous voulez faire des retraits partiels. Et l’assurance vie est un excellent outil de transmission, notamment pour les versements effectués avant 70 ans. Restez vigilant.e quant aux divers frais (d’entrée, de gestion et d’arbitrage) qui viennent grignoter la performance finale ! De nombreux contrats ne supportent aucun coût sur des versements et certains frais sont négociables.  

Certaines sociétés proposent une épargne salariale*. De quoi s’agit-il ? 

L’épargne salariale profite à plus de 11 millions de salariés et est une excellente solution pour se constituer une épargne avec l’aide de son entreprise. Cette dernière peut vous verser de la participation aux résultats (obligatoire au-delà de 50 salariés), voire de l’intéressement permettant d’associer les collaborateurs aux résultats et/ou à la performance de la société, ainsi que vous offrir un abondement pour vous encourager à investir dans un plan d’épargne salariale. Il existe deux types de plans : le PEE (Plan d’épargne entreprise) sur lequel les fonds sont bloqués 5 ans, et le PER (Plan d’Épargne Retraite) Collectif en principe bloqué jusqu’à la retraite, mais sur l’un et l’autre plan de nombreux cas de déblocage anticipés sont permis afin de pouvoir récupérer votre capital avant le terme fixé, notamment en cas d’achat de votre résidence principale. 

Il est également possible à titre personnel d’ouvrir un Plan Épargne Retraite...

Créé en 2019, le Plan d’épargne Retraite (PER) remplace désormais les autres formules dédiées à la préparation de votre cessation d’activité, qui se traduit pour tou.te.s par une forte baisse des revenus ! Il faut commencer le plus tôt possible. Ainsi en prenant une hypothèse de rendement de 3 % par an, si vous mettez de côté chaque mois 200 €, à 65 ans vous obtiendrez 27 690 € si vous avez commencé à 55 ans, 65 171 € si vous avez débuté à 45 ans et 115 543 €  à 35 ans ! Le PER est une formule assez souple comparée aux anciens produits (PERP, Madelin, Prefon…) car il offre le choix à la sortie entre le versement d’un capital ou d’une rente et permet également de récupérer son épargne avant la retraite en cas d’achat de votre résidence principale.  

Un dernier conseil à nos lectrices pour faire le bon choix ?

Tous ces produits d’épargne s’adressent à toutes, selon vos objectifs, vos projets et votre situation familiale. Avant de souscrire et de rencontrer un conseiller financier, posez-vous les bonnes questions et surtout n’hésitez pas à le questionner sur les frais, les risques et la durée de placement recommandée. Enfin, n’investissez jamais dans un produit que vous ne comprenez pas ! 

 

www.lafinancepourtous.com

*Du 22 au 26 mars 2021 se tient la 5ème édition de la Semaine de l’Épargne salariale. De nombreux événements sont prévus pour informer salariés et chefs d’entreprise. Toutes les infos sur www.epargnesalariale-france.fr

Dorothée Blancheton

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide