fbpx

Ce qu’il faut savoir pour lancer une entreprise durable

une entreprise durable
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
Solène Pignet est diplômée d’un master en Développement Durable et coach spécialisée en relation à l’argent. Avec son Guide de l’entrepreneur durable, elle dresse une méthodologie de développement d’entreprise, calquée sur le cycle de la nature et la permaculture. Pour en savoir plus, elle a répondu à nos questions et nous livre ce constat aussi rassurant que plein de bon sens : « Les phrases de décroissance sont normales et font partie, au même titre, que les périodes de croissance, de la durabilité d’une entreprise. »

Comment en êtes-vous arrivée à rédiger ce livre pratique autour de l’entrepreneuriat durable ?

J’ai découvert la permaculture à travers le film Demain, de Cyril Dion, sans forcément transposer le concept à l’entrepreneuriat. En 2019, j’ai organisé en Grèce une retraite pour entrepreneuses dans un lieu en permaculture, aligné avec nos valeurs d’entrepreneuriat durable. Je me suis dit que cela serait super d’animer des ateliers autour de ce thème. Plusieurs des participantes m’ont, à la suite de ces ateliers, réclamé des supports. A l’époque j’avais l’envie de rédiger un livre et je me suis dit que je tenais là un angle vraiment intéressant et impactant. 

Dans votre livre, la permaculture est transposée au monde de l’entreprise à travers douze grands thèmes. Est-ce que vous avez constaté que les entrepreneures ont souvent des principes essentiels qu’elles ont tendance à laisser de côté au cours du développement de leur société ? entreprise durable

L’un des principes de la permaculture est d’avancer petit à petit, comme dans la nature. C’est un peu contraire avec l’image que l’on a de l’entrepreneuriat et même de l’envie que l’on peut ressentir quand on lance sa boîte. Pourtant, souvent les femmes entrepreneuses que j’accompagne ont intuitivement envie d’aller à leur rythme. De ne pas avoir des ambitions de croissance fulgurante afin de proposer de la qualité. Mais il y a cette injonction sociétale qui fait que l’on culpabilise si on va lentement voire, on ne se l’autorise pas. Pourtant aller lentement permet souvent d’aller plus loin, voire même, d’avoir des résultats plus rapides, car les bases posées sont plus solides.

Vous conseillez également de tester le projet, de le confronter à sa clientèle, même s’il n’est pas totalement abouti. entreprise durable

Oui, c’est le principe de lancer une production en cours de développement. Car en faisant à son échelle, on peut expérimenter, gagner en expérience. Et donc ajuster en fonction des retours de nos premiers clients. entreprise durable

Mini Guide Entrepreneuriat

Vous conseillez aussi aux entrepreneuses de se calquer sur le rythme des saisons. Pouvez-vous m’en parler ?

Cela part d’un constat. Lorsqu’on est entrepreneure, on est souvent ensevelis sous une montagne de choses à faire et on a parfois du mal à faire le tri pour identifier les priorités. Or, en fonction de l’étape où l’on en est, travailler sur certains points est plus ou moins pertinent. Il n’est peut-être pas nécessaire de travailler sur son site dès le début, par exemple ? Se rappeler qu’il y a des saisons dans la nature et par là-même dans son entreprise, permet de trier. On se libère ainsi d’une partie de sa charge mentale pour se concentrer sur son étape du moment ; en évitant de se comparer avec les autres entrepreneures. Il s’agit de respecter son rythme à soi et son niveau de développement. L’hiver correspond donc à la phase de réflexion. Le printemps à la phase de démarrage, l’été à la phase de communication et marketing, l’automne, à la phase de provision. Cette métaphore rassure et nous permet de gagner en confiance.

Est-ce que vous observez des bons élèves parmi certaines entreprises ? entreprise durable

Oui ces principes peuvent être adaptés à n’importe quelle activité et échelle, par exemple des PME, tant qu’il s’agit d’entreprises qui sont dans une démarche de durabilité et d’entrepreneuriat à impact. Je pense notamment à la marque de mode éco-responsable, Bleu Tango. La fondatrice  partage les coulisses de leurs décisions stratégiques, notamment ce questionnement : “Faut-il viser la croissance continue dans un monde avec des ressources limitées ?” Sa réponse est non ! Je peux aussi citer la boutique en ligne autour du Féminin sacré, Womoon, pour ses différentes actions. entreprise durable

Le guide de l’entrepreneur durable, S’inspirer des 12 principes de la permaculture pour créer impact positif, résilience et abondance !, Solène Pignet, Dunod.

Et vous, à quelle saison correspond votre projet entrepreneurial ? Pour le savoir, n’hésitez pas à consulter le test proposé gratuitement en ligne par Solène Pignet.

Vanina Denizot

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide