fbpx

5 choses que toutes les femmes devraient savoir pour réussir au travail

Clara Moley, réussir au travail
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
Comment récolter les fruits de son travail et être enfin reconnue (et payée !) à sa juste valeur ? Ancienne trader devenue conférencière et spécialiste des questions d’égalité au travail, Clara Moley nous livre son retour d’expérience à travers son ouvrage « Les règles du jeu » (Dunod). Un essentiel à se procurer pour naviguer avec succès dans le monde houleux de l’entreprise !

1. Vous devez changer de mindset

Pour réussir dans l’entreprise, rappelez-vous tout d’abord que « Le travail, ce n’est pas l’école ». Il s’agit en réalité de deux mondes très différents, ce qui explique que les moyens à mettre en œuvre pour y réussir ne sont pas les mêmes. Le problème, c’est que les femmes, souvent touchées par le syndrome de la bonne élève, ne se rendent pas compte de la nécessité de changer d’état d’esprit pour s’imposer dans le monde du travail.

« L’école nous met dans une posture passive où nous devons répondre aux instructions. Alors que dans l’entreprise, on devient pleinement responsable de sa trajectoire professionnelle. C’est pourquoi il ne faut pas se priver des moyens de réussite, il faut oser se mettre en avant. Ce n’est pas de la triche ! », lance Clara Moley.  

2. Le travail n’est pas une fin mais un moyen

Vous avez rendu un beau projet ? Tant mieux, mais vous devez aller plus loin et comprendre que vous devez valoriser votre travail pour en tirer profit. Déjà, commencez par utiliser le « je » pour parler de vos réalisations et pas le « nous » sous peine de voir votre travail attribué à quelqu’un d’autre. Votre travail doit devenir votre allié pour aller voir votre chef, rencontrer des gens, obtenir de nouvelles opportunités. Pour cela, identifiez les personnes stratégiques dans l’entreprise, mais aussi ce que l’on nomme les projets cathédrales, ceux qui sont particulièrement en vue dans l’entreprise. « Cela ne sert à rien de creuser les fondations si d’autres bâtissent la cathédrale », illustre Clara Moley.

Mini Guide Leadership

Dans la mesure du possible, tentez donc de vous insérer dans ces projets pour vous trouver dans le radar des décideurs de l’entreprise. « Cultivez votre esprit de stratégie en maximisant votre temps, c’est-à-dire en mettant la priorité sur ce qui vous rend visible au sein de l’entreprise. Toutes les tâches ne se valent pas, tout comme les relations professionnelles », résume notre interlocutrice. Sachez également que l’entreprise a la mémoire courte : quand vous désirez quelque chose (un bonus par exemple), pensez à faire votre auto-promo dans les trois mois qui précèdent l’échéance.

3. Les compétences ne sont pas seulement celles que l’on croit

Être compétent au travail, ce n’est pas juste bien faire son boulot et maîtriser les hard skills. En réalité, être compétent au travail, c’est aussi savoir mobiliser toutes les ressources dont on a besoin pour avancer. Négocier, demander, aller au devant des opportunités, rencontrer les bonnes personnes au bon moment. « Tout cela nécessite de vraies compétences : les soft skills. Penser en termes de compétences permet de se décomplexer. Non, il n’est pas déloyal d’apprendre à négocier, et cela n’est pas le propre d’une élite. Je pense qu’il faut investir ces compétences au même titre que les autres, car ce sont elles qui nous permettent d’avancer dans l’entreprise », martèle Clara Moley.

Clara Moley

4. Le genre est certes un facteur mais pas une fatalité

Bien entendu, être une femme en entreprise a un réel impact sur notre trajectoire professionnelle. Il existe à la fois des freins extérieurs (environnement adverse, biais cognitifs), mais aussi des freins intériorisés qui nous poussent à l’autocensure. C’est le fameux syndrome de l’imposteur qui nous empêche de nous sentir légitimes quand nous pensons ne pas avoir 100% des compétences requises. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a pas de fatalité selon Clara Moley : pour réussir au travail, il nous suffit d’apprendre les bonnes règles du jeu. Par exemple, que « les plats ne repassent jamais deux fois », c’est-à-dire qu’on ne vous offrira jamais deux fois la même promotion.

Or, beaucoup de femmes hésitent à accepter de peur de ne pas être à la hauteur ou que cela impacte trop leur vie familiale. Mais pour Clara Moley, une seule règle est à retenir : acceptez et posez-vous les bonnes questions après. Il est toujours plus facile de décliner quelque chose qui vous appartient plutôt que d’essayer de récupérer un poste qui vous a échappé ! Dépasser son genre, cela passe aussi par la nécessité de créer des liens avec vos collègues et supérieurs : trouvez-vous des points communs comme une ville d’origine, une passion, et surtout, ne négligez pas les retrouvailles informelles comme un afterwork même si cela vous fait suer.

« Enfin, si vous faites face à des attaques sexistes, il n’y a qu’une réponse possible : réagir sur l’instant et devant des témoins », conseille l’auteure. Peu importe que votre réponse soit bafouillée, vous ne devez jamais emmagasiner cette violence pour ne pas qu’elle se cristallise en vous.

5. Il faut toujours être dans l’action

Devant chaque challenge du quotidien, chaque objectif qui semble inatteignable, il existe des toutes petites actions à mettre en place pour reprendre en main la situation. « C’est ce que j’appelle le micro empowerment. Pour cela, il faut zoomer sur la situation, ce qui permet ensuite de décortiquer l’enchaînement de petites actions à mettre en place », soutient Clara Moley. D’après la conférencière, nous avons toujours des solutions à notre disposition, même si parfois, la seule solution demeure de quitter son travail quand l’environnement est trop toxique.

« Mais cette décision nous appartient. C’est notre responsabilité d’activer ce qui dépend de nous », ajoute Clara Moley. Enfin, n’oubliez pas que dans l’entreprise, seul compte le présent : vous ne savez pas si votre chef va changer de job ou si vous serez toujours dans la société dans un an. Alors pensez bien que votre intérêt individuel est tout aussi légitime que celui de l’entreprise. Exigez ce que vous méritez MAINTENANT !

Les règles du jeu, Clara Moley, éditions Dunod

Paulina Jonquères d’Oriola

12 habitudes à bannir pour booster votre leadership

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide
    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore

    Accélérez votre carrière

    Découvrez tout notre contenu

    ACADEMY

    PODCAST

    Audio Programmes

    nouveau

    Le Mini Guide de la communication au Féminin

    Le "Must Have" pour devenir une meilleure LEADER !