fbpx

Convaincre en quelques mots, c’est possible

Femmes et hommes de pouvoir - Convaincre - Le vêtement: outil de persuasion ou de séduction?
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
Comment convaincre ses interlocuteurs: une qualité essentielle pour celles et ceux qui veulent mener leurs projets le plus loin possible. Muriel de Saint-Sauveur nous en explique les rouages. A méditer et appliquer !

Nous n’avons plus de temps, ni pour écouter ni pour parler aux autres. Et dans ce magma de mots qui circulent sur tous les réseaux et dans tous les cercles, il nous faut pourtant convaincre de plus en plus souvent et de plus en plus vite. Convaincre dans de multiples situations avec des objectifs variés n’est facile pour personne mais cela s’apprend. Nous sommes devenus nos propres impréssarios et c’est en nous que nous devons trouver les ressources.

Nous ne pouvons ici décrire toutes les situations qui peuvent vous arriver, je vais donc m’en tenir à une liste de principaux conseils que vous pourrez décliner à l’envie.

Le physique : Maitrisez votre physique – dos, regard et voix

Mini Guide Leader

Convaincre est avant tout une affaire corporelle. Tout d’abord vous le savez mais vous l’avez oublié, ce que vous allez dire ne compte que pour 7% de votre impact. Les 93% proviennent de votre attitude et de votre corps, parole, regard, voix, … Toutes les études vous le diront mais pour celles qui sont allées à l’école en France, a priori on ne vous l’a jamais dit: et oui vous n’êtes pas un pur esprit ! il faut vous y faire et commencer par travailler votre regard, et votre posture.

Tenez vous droite, où que vous alliez, et regardez les autres, droit dans les yeux, en souriant. En conservant un dos droit, droit comme si vous posiez un panier sur votre tête, vous allez respirer normalement et simplement. Mais si vous vous voutez, ou déséquilibrer votre corps qui doit être posé sur vos deux pieds, votre respiration deviendra immédiatement plus difficile et votre concentration diminuera.

L’émotion : Utilisez vos sentiments et partagez-les avec votre auditoire

Utilisez toutes les émotions du sourire, du rire, en passant par une gestuelle qui va vous rendre sympathique. Et surtout écartez de votre esprit la phrase qui tue : je dois être professionnelle et n’avoir aucune émotion.

Ce fut ce que les hommes avaient édicté comme règle de conduite à une époque où ils étaient malheureusement enfermés dans ce stéréotype du « mal » insensible. Aujourd’hui que ce soit grâce aux femmes et aux nouveaux hommes ou aux récentes écoles de management, on nous pousse à utiliser nos émotions.

Mais les utiliser ne signifie pas les accepter à tout instant. Pour convaincre, il est nécessaire d’utiliser son enthousiasme, son empathie pour son auditoire- que ce soit une ou 1000 personnes, cela ne change rien- et la passion qui vous anime.

L’intellect : Pensez aux mots et choisissez-les avec soin

Occupons-nous quand même de ces 7% que sont les mots que vous allez prononcer pour convaincre. Certes vous ne pouvez imaginer toutes les situations qui vont vous arriver mais certaines d’entre elles sont prévisibles. Convaincre votre boss demain matin de vous augmenter ou votre collègue de choisir votre projet sont des situations qui se préparent. Commencez par rédiger les mots importants que vous allez prononcer, prononcez ces mots tout haut en vous mettant en situation, cela permet d’entendre la musique des mots, et de vous imaginez dans le contexte.

En faisant cet exercice, la plupart du temps vous allez très vite repérer les mauvais arguments, rien qu’en vous écoutant. Ensuite recommencez devant votre glace en ajustant la gestuel et le regard. Vous allez raconter une histoire à cette personne. Il y a un début, un milieu et une fin, la fin c’est d’avoir convaincu la personne.

Le temps : choisissez le bon mot, ne vous précipitez pas pour répondre.

On a tous tendance à sur-réagir ou à vouloir immédiatement avoir le dernier mot. Quelle que soit la situation, choisissez le bon moment. Si votre boss est pressé, ce n’est pas le soir à lui demander un truc important même si vous voulez absolument lui en parler ce soir là. Retenez vous. Si vous êtes agressée par un collègue, ou par un mail désagréable, attendez, laissez passer la nuit, votre réponse sera plus précise le lendemain matin et aura un meilleur impact. Mais ne laissez pas tomber pour autant.

Enfin, sachez que ce qui vous paraît important ne l’est pas forcément pour l’autre, d’où une notion de temps très élastique.

L’art de convaincre est un art que l’on acquiert peu à peu, au fil du temps, ses ennemis se nomment impatience, énervement, émotivité à ne pas confondre avec émotion, et enthousiasme.
Gardez en tête la citation de Cicéron, toujours d’actualité : « Pour convaincre, il faut prouver la vérité de ce qu’on affirme, se concilier la bienveillance des auditeurs, éveiller en eux toutes les émotions qui sont utiles à la cause ».

 

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide