fbpx

Comment présenter ses idées à sa hiérarchie ?

présenter vos idées - l'efficacité collective
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Avez-vous déjà ressenti cette désagréable sensation que votre hiérarchie faisait fausse route, mais que vous n’arriviez pas à faire valoir vos idées ou positions ? 

Vous savez faire preuve d’initiatives ou bien vous aimeriez lancer de nouveaux projets dans votre entreprise ? Pourtant, vous sentez que vous peinez à obtenir le soutien de votre hiérarchie et les ressources pour implémenter.

Quelle posture adopter pour convaincre sa hiérarchie ? Quelles erreurs plombent la présentation de vos idées ? Enfin, découvrez les 5 étapes concrètes qui vous permettront de présenter efficacement vos idées à votre hiérarchie et convaincre de leur légitimité.

Mini Guide Leader

Apprendre à convaincre : 3 conseils qui peuvent tout changer

Convaincre est une compétence qui s’apprend. Or, on pense souvent à tort qu’il faut savoir argumenter pour convaincre. Dans son ouvrage Influence et manipulation, Robert Cialdini énonce notamment qu’obtenir le consentement d’autrui peut significativement influer sur une décision. Comment convaincre son interlocuteur ? Voici nos trois conseils pour y parvenir aisément. 

Adoptez un état d’esprit positif

Dans nos interactions circule un flux d’énergie. Ainsi, si vous manifestez du stress, paraissez nerveuse ou agitée, vous attirerez inévitablement un comportement de repli. De plus, cet état émotionnel éveille l’esprit critique de votre interlocuteur. 

C’est pourquoi avant même de vouloir convaincre votre interlocuteur, prenez quelques minutes pour chasser la négativité en respirant profondément pour faire le vide dans votre esprit. 

Agissez en confiance

Afin de parvenir à convaincre son auditoire, il est primordial d’être soi-même déjà convaincue par la solution ou l’idée qu’on veut défendre. Pour cela, balayez les objections que votre interlocuteur pourrait soulever puis pensez à chacune des solutions que vous pouvez apporter. Cela vous permettra de gagner en force de conviction et de présenter plus sereinement vos arguments. 

Ainsi, votre autorité sur le sujet s’en trouve augmentée tout comme votre capacité à convaincre. 

Gardez un niveau élevé de cohérence

Parmi les principes psychologiques de la persuasion, Robert Cialdini évoque le besoin de cohérence. Ainsi, pour paraître crédible, il est important de veiller à avoir un discours et un raisonnement cohérent. Plus votre attitude et votre propos paraîtront logiques, et plus vous inspirerez la confiance de votre interlocuteur. Et cela, peu importe que ce soit bien le cas. En effet, pour gagner l’adhésion de la personne en face de vous, il vous faut avant tout dégager cette impression de cohérence qui évitera qu’on ne vous remette en question. 

Les erreurs à éviter

Être fermée à la discussion et à la remise en question

Lors de vos échanges, veillez à vous tenir droite et à adopter une posture traduisant votre ouverture à la discussion. Cette posture consiste notamment à ne jamais croiser les bras, mais plutôt à les ouvrir. Cela témoignera de votre ouverture à la discussion et à la remise en question. Maîtriser votre langage corporel est donc déterminant.

Sous-estimer l’impact de ses idées

C’est un fait : nous sommes toutes à des degrés divers victimes du syndrome de la bonne élève. Cela nous conduit notamment à sacraliser la parole de notre hiérarchie et à sous-estimer l’impact de nos idées. Inévitablement, on peut hésiter à faire preuve d’initiative voire d’audace. 

Pire encore, on peut se mettre à minimiser nos idées alors qu’elles peuvent faire progresser notre travail et celui de l’équipe, au seul prétexte qu’elles iraient à contre-courant de notre hiérarchie. Or, on peut tout à fait proposer des idées différentes sans être en opposition frontale avec notre hiérarchie. 

5 étapes concrètes et efficaces pour bien présenter ses idées à sa hiérarchie

Malheureusement, vous pouvez avoir la meilleure idée au monde, si vous êtes incapables de communiquer et de présenter efficacement celle-ci, elle ne restera qu’une bonne idée.

Alors, sans plus attendre, voici cinq étapes concrètes et efficaces pour que vos idées ne restent plus au fond d’un placard. 

Etape 1 : Préparer son argumentaire

Quelle que soit votre idée, vous devez toujours penser en termes de lien entre celle-ci et les objectifs de l’entreprise. Il vous faut donc :

  • Démontrer la cohérence entre votre idée et la stratégie de développement de l’entreprise ;
  • Anticiper les questions éventuelles liées au budget, aux équipes, ainsi que le temps nécessaire à la concrétisation de votre idée ;
  • Indiquer de quelle manière votre projet s’inscrit dans les priorités de l’entreprise.

Etape 2 : Présenter ses idées de façon claire et concise

Une fois votre argumentaire préparé, veillez à les présenter clairement. Cela sous-entend que vous vous mettiez dans la peau de votre interlocuteur en ayant observé quelles sont ses attentes. Cette observation vous permettra de dégager les critères favorisant un meilleur accueil de votre demande. Gardez en tête que vous expliquez à l’autre en vue de le convaincre. 

Concrètement, il vous faudra énoncer votre idée principale puis décliner celle-ci en idées secondaires tout en veillant aux transitions. Quant à l’introduction, veillez à présenter le problème et ce qui en résulterait si on n’agissait pas. Vous pouvez ensuite conclure votre approche en rappelant que la balle est dans le camp de votre interlocuteur.

Etape 3 : S’exercer à la prise de parole

Malgré l’abondance de moyens de communication, la parole reste le meilleur canal pour promouvoir ses idées. Ainsi, développer sa capacité à débattre apparaît comme une excellente occasion d’échanger ses idées de façon claire et respectueuse. Lors de cet échange, les points de vue de chacun sont enrichis pour aboutir à une décision obtenue de manière consensuelle. 

Pourtant, mener un débat, prendre la parole et faire valoir son point de vue s’apprend. Pour faire avancer vos idées, nous vous recommandons donc de multiplier les occasions de vous exercer à l’art de débattre. Si vous souhaitez défendre une idée précise, entrainez-vous à l’oral. Outre le fait de vous préparer à la prise de parole, cela vous permettra de hiérarchiser vos idées et de mieux cerner les points qui méritent d’être approfondis. 

Etape 4 : Recueillir les feedbacks pour combler les lacunes de sa présentation

Il peut arriver que malgré une présentation cohérente et pertinente, vous n’ayez pas réussi à faire valoir votre point de vue ou vos idées. Ne restez pas sur un échec, mais adoptez au contraire une attitude proactive. Cette dernière va consister notamment à recueillir les raisons qui ont poussées à ne pas tenir compte de vos idées. Ces retours sont précieux pour mieux comprendre les demandes de votre hiérarchie et en tenir compte à l’avenir. 

Pour conclure, on retiendra que bien présenter ses idées à sa hiérarchie et oser s’affirmer au travail sont une démarche qui se construisent en amont. Cela requiert à la fois des compétences comportementales, une réelle empathie ainsi qu’une stratégie cohérente et structurée. Vous voilà maintenant fin prête pour défendre haut la main ce qui vous tient à cœur !

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide