fbpx

Quels sont les attributs d’une femme d’influence ?

Quels sont les attributs d’une femme d’influence
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

A l’occasion de la quatrième cérémonie du prix de la femme d’influence qui s’est tenu le 29 Novembre à Paris, L’IFOP a mené une étude sur les femmes, l’influence et les réseaux sociaux. Passage en revue des attributs de la femme d’influence.

Les femmes associent majoritairement les valeurs de courage (49%) et d’engagement (38%) à la notion d’influence chez les femmes, devançant de peu la créativité (24%) et l’audace (23%). Des chiffres en accord avec ceux de 2014 puisque 50% considéraient déjà le courage et 38% l’engagement comme valeurs spontanément associées à l’influence. 

Quels sont les attributs d’une femme d’influence ?

Certains critères paraissent donc essentiels pour obtenir le statut de femme d’influence :

  • Faire preuve d’audace (92 %)
  • Avoir des qualités managériales, l’esprit d’équipe et la capacité à fédérer (89%)
  • Être exemplaire et engagée (87%)
  • Se consacrer à des causes qui lui tiennent à cœur (86%)

Surprenamment, la notoriété (68%), la présence dans les médias (32%) ou encore occuper un poste à responsabilité dans une entreprise (67%) ou une fonction dans la vie politique (31%) ne sont que des critères d’influence secondaires.

Mini Guide Leader

 Seulement 48 % estiment qu’être digitalement connecté est un facteur d’influence. Tout laisse alors à penser que c’est la multiplicité des réseaux utilisés qui la favorise. Ainsi outre Facebook (34%) et Twitter (24%) on peut noter un attrait particulier pour les réseaux professionnels physiques ou virtuels, qu’ils soient spécialisés : immobilier, nouvelles technologies, santé, etc. (35%), généralistes : le Rotary Club, Lions, etc. (23%) ou féminins : SNCF au féminin, Ladies First International, etc. (21%).

Pour ce qui est des figures féminines françaises considérées comme influentes, le podium met l’accent sur des personnalités politiques telles que : Christine Lagarde (36%), Brigitte Macron (23%) et Anne Hidalgo (23%). Il semble donc que notoriété et carrière politique prédominent sur l’audace et la créativité en matière d’influence.

Une tendance en pleine mutation puisque les plus jeunes évoquent volontiers un panel plus diversifié, avec les actrices Catherine Deneuve (23% auprès des -35 ans contre 16% chez les 35 ans et plus), Léa Seydoux (10% contre 2%)ou encore la journaliste Daphné Burki (13% contre 6%) et la bloggeuse Caroline Receveur (16% contre 4%).

 

Sources : Shiseido Group – IFOP- Association Génération Femmes D’Influence

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide