fbpx

Arabie Saoudite : peine de prison confirmée pour Loujain al-Hathloul

loujain al-hathloul
Un tribunal saoudien a confirmé mardi la condamnation de Loujain al-Hathloul, militante des droits des femmes.

Début février, nous fêtions la libération de Loujain al Hathloul, militante féministe condamnée en 2018 pour « tentative de déstabilisation du royaume », puis à nouveau en décembre 2020 pour « activités prohibées par la loi antiterroriste ». Son véritable tort ? Avoir défendu le droit des femmes saoudiennes à conduire et avoir combattu le système de tutelle masculine qui régit l’Arabie Saoudite. 

Cependant, le répit aura été de courte durée pour la militante des droits des femmes. Mardi, le tribunal pénal spécial de Riyad a confirmé sa condamnation initiale. Loujain al Hathloul devra donc purger la totalité de sa peine, malgré l’espoir qu’avait suscité sa libération, notamment auprès des instances internationales. 

Cette décision judiciaire confirme les craintes des organisations de défense des droits de l’Homme : la libération de Hathloul était bien un coup politique visant à lisser les relations entre Washington et Riyad, après l’élection de Joe Biden. 

Fin janvier, l’administration du nouveau président américain avait en effet adopté une position ferme vis-à-vis de la politique saoudienne en matière de droits de l’homme. Biden avait même exhorté Riyad à libérer les prisonniers politiques, y compris les militants des droits des femmes.

Début mars, Washington était allé plus loin incitant le Royaume à lever les interdictions de voyager – dont Loujain al Hathloul était notamment victime -, à commuer les peines et à résoudre les affaires, notamment celles des militantes des droits des femmes.

Emma Rouan

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide